Stanley Thompson (1893-1953)

Stanley Thompson © Stanley Thompson Society Collection | Collection de la Société Stanley Thompson
Le 18e trou du Cataraqui Golf and Country Club à Kingston, en Ontario. Stanley Thompson a réaménagé ce terrain de golf en 1930. © Matt Brown / Parcs Canada, 2022

Pour la semaine du 28 novembre 2022

Le 28 novembre 2005, le gouvernement du Canada désigne Stanley Thompson comme personnage historique national en raison des importantes contributions qu’il a apportées au développement de l’architecture des terrains de golf au Canada, notamment en proposant de nouveaux aménagements stimulants, en incitant d’autres personnes à exercer cette profession émergente et en concevant plus de 145 parcours de golf au Canada, aux États-Unis et en Amérique centrale entre les années 1920 et 1950.

Les origines du golf sont nébuleuses. Certains affirment qu’il se serait développé en Écosse, en Angleterre, en France, aux Pays Bas, dans certaines parties de l’Asie et dans plusieurs Premières Nations au Canada. Toutefois, le sport est surtout associé à l’Écosse, où il a été popularisé et modernisé à la fin du XVIIIe siècle. Fils d’immigrants écossais, Stanley Thompson naît en 1893 à Toronto, en Ontario. Ses quatre frères et lui-même deviennent des golfeurs accomplis grâce aux services de caddie qu’ils offrent au joueur professionnel et architecte George Cumming et qui leur permettent d’apprendre à ses côtés. Alors qu’il sert dans le Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale, Stanley Thompson a également l’occasion de visiter et de jouer dans de nombreux terrains de golf renommés en Angleterre et en Écosse.

En 1922, Thompson ouvre son propre cabinet d’architecture spécialisé dans la conception de parcours de golf. Auparavant, il était possible d’aménager un terrain de golf en quelques jours, car ce travail ne consistait généralement qu’à faire des trous dans des paysages naturels et nécessitait peu de planification. Cette façon de faire change à mesure que le sport se développe et que l’architecture des terrains de golf se professionnalise. La prospérité économique que connaissent de nombreux Canadiens après la guerre contribue à la popularité du golf comme passe-temps. En 1919, environ 250 000 Canadiens sont membres des 130 clubs de golf à travers le pays. Le nombre de clubs de golf dépasse les 500 en 1926. Cependant, ce passe-temps populaire n’est pas accessible à tous car de nombreux clubs interdisent l’accès à certaines personnes en raison de leur genre, de leur race et de leur religion et imposent des frais élevés pour restreindre encore davantage les abonnements.

Au Canada, Thompson est à l’avant-garde d’importants changements dans le domaine de la conception de parcours de golf. Il utilise de nouvelles techniques pour concevoir des parcours de golf, notamment la création de maquettes en pâte à modeler comme guide visuel avant l’aménagement du terrain de golf. Ses aménagements comprennent des feuillages d’arbres, des monticules, des dénivelés et des marais afin d’offrir une esthétique naturelle, tout en intégrant d’impressionnants paysages artistiques pour donner au jeu un aspect dramatique.

La philosophie adoptée par Thompson lors de la conception de ces parcours consiste à s’assurer que ceux-ci restent difficiles pour les meilleurs joueurs, sans pour autant décourager les joueurs occasionnels. Ainsi, il utilise beaucoup les obstacles, comme les fosses de sable et les plans d’eau, pour créer un style de jeu comprenant beaucoup de pièges, mais offrant une grande satisfaction. L’un des éléments caractéristiques de ses parcours de golf est ce qu’on appelle en anglais les visually striking holes (les trous remarquables sur le plan visuel), qui attirent les golfeurs en raison de leur difficulté. Par exemple, le 9e trou du Jasper Park Lodge Golf Club (en Alberta), le 8e trou du club de golf Banff Springs (en Alberta), le 18e trou du club de golf Capilano (en Colombie-Britannique) et le 9e trou du club de golf Cape Breton Highland Links (en Nouvelle-Écosse). Thompson conçoit des parcours de golf dans huit parcs nationaux au Canada. Les compagnies de chemin de fer et le gouvernement espèrent que ceux-ci permettront de promouvoir le tourisme et de stimuler l’économie. Il continue de concevoir et de réaménager des parcours de golf jusqu’à sa mort en 1953.

Stanley W. Thompson a été désigné personnage historique national en 2005. La Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) conseille le gouvernement du Canada sur la commémoration de personnages historiques nationaux – des individus qui ont apporté des contributions uniques et durables à l’histoire du Canada.

Le Programme national de commémoration historique repose sur la participation des Canadiens pour identifier des lieux, des personnes et des événements d’importance historique nationale. Tout membre du public peut proposer un sujet pour considération à la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Voyez comment participer à ce processus.


Apprenez-en plus au sujet de l’approche de Parcs Canada sur l’histoire publique en consultant Le cadre pour l’histoire et la commémoration (2019) sur notre site web.