Objectifs des lieux historiques nationaux

La piste Chilkoot, Teamsters’ Quarters

La Politique sur les lieux historiques nationaux fait état de trois objectifs pour les lieux historiques nationaux, à savoir :

  • * Favoriser la connaissance et l’appréciation de l’histoire du Canada grâce à un programme national de commémoration historique.
  • * Assurer l’intégrité commémorative des lieux historiques nationaux administrés par Parcs Canada et à cette fin, les protéger et les mettre en valeur pour le bénéfice, l’éducation et la jouissance des générations actuelles et futures, avec tous les égards que mérite l’héritage précieux et irremplaçable que représentent ces lieux et leurs ressources.
  • * Encourager et appuyer les initiatives visant la protection et la mise en valeur d’endroits d’importance historique nationale qui ne sont pas administrés par Parcs Canada.

La commémoration met en lumière ce qui fait l’importance nationale d’un lieu et prévoit sa protection de même que sa mise en valeur. La Politique sur les lieux historiques nationaux stipule également ce qui suit :

[...] la protection et la mise en valeur... sont des éléments fondamentaux de la commémoration puisque, sans protection, il ne peut y avoir de lieux historiques dont le public puisse profiter et que, sans mise en valeur, il est virtuellement impossible d’expliquer au public où et comment s’inscrit le lieu dans l’histoire du Canada.

Définition et but de l’intégrité commémorative

L’énoncé d’intégrité commémorative vise à axer la gestion d’un lieu historique sur ce qui est le plus important et à faire en sorte que nous nous penchions sur le tout (le lieu historique en soi) et non seulement sur ses éléments (les ressources qui le composent). En ce qui concerne les lieux historiques nationaux, l’intégrité commémorative est essentielle à l’élaboration et à la mise en œuvre de plans de travail, tout comme la prestation des services aux clients et l’utilisation judicieuse des deniers publics. L’intégrité commémorative permet aussi de rendre compte aux Canadiens de l’état de leurs lieux historiques nationaux.

L’intégrité commémorative décrit la santé ou le caractère entier d’un lieu historique national. On dit d’un lieu historique qu’il possède une intégrité commémorative lorsque les valeurs historiques et les ressources culturelles qui symbolisent ou illustrent son importance ne sont ni endommagées ni menacées, que les motifs invoqués pour justifier son importance historique nationale sont clairement expliqués au public et que ses valeurs patrimoniales sont respectées par tous ceux qui, par leurs actions ou leurs décisions, peuvent exercer une influence sur le lieu.

Pour bien orienter l’intégrité commémorative, il convient de cerner et d’évaluer les caractéristiques qui ont fait l’objet des recommandations de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) et qui ont contribué à la création officielle du lieu historique par le ministre. Les caractéristiques qui revêtent de l’importance pour l’ensemble de la population canadienne sont des ressources culturelles de niveau I. Celles qui ont une valeur historique d’importance régionale ou locale sont des ressources culturelles de niveau II. Parcs Canada gérera toutes les ressources culturelles de niveau I et II conformément aux principes de la Politique sur la gestion des ressources culturelles.

Police à cheval du Nord-Ouest devant le drapeau Union Jack et le drapeau américain, à la frontière.

Afin de protéger l’intégrité commémorative d’un lieu historique, il faut à tout prix avoir une bonne compréhension de la valeur historique, c’est-à-dire être en mesure de définir le lieu désigné d’importance nationale. La Politique sur la gestion des ressources culturelles exige que Parcs Canada fasse une évaluation des ressources non seulement pour en déterminer le niveau mais aussi pour établir « ce qui en constitue la valeur », c’est-à-dire quelles qualités et caractéristiques particulières donnent à une ressource culturelle son cachet historique. La valeur historique réside aussi bien dans des caractéristiques matérielles (tangibles ou artéfactuelles) que dans des caractéristiques symboliques (intangibles ou associatives). En outre, elle peut provenir d’une association à diverses périodes de l’histoire ou à un épisode particulier, ou encore d’une interaction entre la nature et l’activité humaine.

Les valeurs de niveau I, c’est-à-dire les attributs des ressources ou les messages qui revêtent une importance pour tous les Canadiens, sont celles qui seront gérées en priorité par Parcs Canada. Ces valeurs et les menaces auxquelles elles sont soumises sont décrites plus en détail dans la section des objectifs d’intégrité commémorative.

La piste est administrée sur toute sa longueur par des organismes de commémoration. La portion américaine, qui forme le parc historique national de la Ruée-vers-l’Or-du-Klondike, est gérée par le Service des parcs nationaux des États-Unis, et le tronçon qui se trouve en terre canadienne est géré par Parcs Canada; il s’agit du lieu historique national de la Piste-Chilkoot. Dans la discussion qui suit, la piste en entier est étudiée dans son contexte historique. Toutefois, les particularités de la gestion des ressources culturelles qui s’y trouvent se limitent à celles qui relèvent de Parcs Canada.

Objectif de commémoration

L’objectif de commémoration est un énoncé décrivant les motifs qui justifient la désignation d’un lieu historique national; c’est l’énoncé de ce qui fait l’importance du lieu historique. Il renvoie en particulier aux motifs de l’importance nationale du lieu historique, tels qu’ils ont été déterminés dans les recommandations de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) approuvées par le ministre.

Classée lieu historique national en 1987, la piste Chilkoot fait partie du réseau de lieux historiques nationaux ayant trait à la ruée vers l’or du Klondike. Ces lieux historiques, dont la création a été recommandée en 1926 dans certains cas, mettent en valeur les éléments sociaux, économiques et politiques qui ont façonné la région du Yukon au cours du siècle dernier. Dans son procès-verbal de 1967, la CLMHC montre clairement qu’elle est consciente des liens étroits qui existent entre la ruée vers l’or et le rôle de la piste Chilkoot dans le transport des biens et des personnes jusqu'au Yukon. De plus, lors d’une réunion tenue en novembre 1987, la CLMHC recommandait ce qui suit :

[...] la piste Chilkoot a une importance historique nationale dans le contexte de la ruée vers l’or du Klondike, considérée comme un phénomène social, et [...] son aménagement comme parc historique international [doit être] effectué en collaboration avec l’American Park Service.

Cette recommandation a donné lieu à l’énoncé des objectifs de commémoration pour la piste Chilkoot, un axe de commerce et de transport traditionnel qui relie le haut Yukon à la côte du Pacifique :

La piste Chilkoot a été classée lieu historique national en raison du rôle qu’elle a joué dans le périple des nombreux chercheurs d’or qui se sont précipités vers le Yukon pendant la ruée vers l’or du Klondike.

Des masses de chercheurs d’or réunis au sommet du col Chilkoot, attendant de franchir les douanes.

Intégrité commémorative

La Politique sur les lieux historiques nationaux stipule qu’un lieu historique national possède une intégrité commémorative lorsque les conditions suivantes sont réunies :

  1. les ressources qui symbolisent ou illustrent son importance ne sont ni endommagées ni menacées;
  2. les motifs invoqués pour justifier son importance historique nationale sont clairement expliqués au public;
  3. ses valeurs patrimoniales sont respectées par tous ceux qui, par leurs actions ou leurs décisions, peuvent exercer une influence sur le lieu.

Ces trois éléments couvrent les principales responsabilités de Parcs Canada en matière de gestion du lieu historique national. Pour mesurer le succès et l’efficacité de cette gestion, des objectifs d’intégrité commémorative ont été établis et sont exposés à la suite de la description de chacun des trois éléments. Ainsi, au lieu historique national de la Piste-Chilkoot, l’intégrité commémorative sera assurée lorsque les conditions suivantes sont réunies :

1. Les ressources qui symbolisent ou illustrent l’importance nationale de la piste Chilkoot ne sont ni endommagées ni menacées.

Les ressources qui sont imprégnées de ces valeurs historiques de niveau I sont celles qui symbolisent ou illustrent l’importance nationale de la piste Chilkoot. Ces ressources culturelles sont donc essentielles à la désignation à titre de lieu historique national ou en font partie intégrante. Sur la piste Chilkoot, ces ressources sont notamment la route qui traverse le col Chilkoot et son rôle durant la période de la ruée vers l’or (1897-1900) comme moyen d’accès au Yukon. La piste, sa topographie, ses points de vue significatifs et les paysages culturels jonchés de vestiges témoignent de l’impact de l’expérience vécue sur la piste par les chercheurs d’or pendant la ruée vers l’or. Les caractéristiques du paysage, les ressources in situ et les objets collectionnés qui ont trait à cette période possèdent des attributs de niveau I et, de concert avec les éléments susmentionnés, sont des ressources prioritaires pour la gestion des ressources culturelles en raison de leur association avec l’importance historique nationale de la piste Chilkoot. Ces éléments ont modelé l’expérience des chercheurs d’or et ont subséquemment défini leurs souvenirs, leurs récits et leurs histoires. Les ressources culturelles de niveau I suivantes ne doivent pas être endommagées ni menacées :

1.a.1. Lieu désigné

Contexte
La piste Chilkoot relie le bras Taiya, en Alaska, au cours supérieur du fleuve Yukon, en Colombie-Britannique. Ce sentier, emprunté de tout temps par les Autochtones de la région pour le commerce et le transport, se situe entre des zones écologiques disparates, de sorte qu’il favorisait des échanges mutuellement bénéfiques entre groupes autochtones de cultures différentes. Pour les nombreux prospecteurs venus du sud, la piste faisait partie d’un réseau élargi de sentiers et de cours d’eau qu’il fallait parcourir pour gagner les champs aurifères du Klondike, dans l’intérieur du Yukon. La piste Chilkoot avait l’avantage d’être le moyen d’accès le plus court et le plus immédiat. Si la piste a servi à bien d’autres fins, le lieu historique national commémore spécifiquement les aspects sociaux de l’arrivée en masse au Yukon d’aspirants chercheurs d’or en quête de fortune pendant la ruée vers l’or du Klondike.

Valeurs
Les valeurs associées au lieu désigné/paysage culturel ou à « toute région géographique qui a été modifiée par les humains, influencée par ces derniers ou revêtue d’un sens culturel particulier » (Principes directeurs, p. 119) sur la piste Chilkoot sont exprimées dans la géographie globale du parcours à travers les montagnes de la côte. La linéarité de la piste et l’impression visuelle qu’elle donne d’être enchâssée dans sa propre vallée, les liens évidents entre les diverses pistes historiques, les haltes naturelles et la topographie environnante, tous ces éléments étaient et continuent d’être au cœur de l’expérience vécue par le voyageur. Les points de vue significatifs depuis le sentier font partie intégrante de la valeur du lieu.

Carte illustrant les limites du lieu historique national de la Piste-Chilkoot. La zone élargie représentée par les lignes grises illustre le lieu désigné, c’est-à-dire les points de vue significatifs depuis les tronçons historiques de la piste Chilkoot.

Sentier de randonnée difficile, la piste Chilkoot débute dans la forêt pluviale du Pacifique, traverse un sommet alpin exposé et débouche sur la forêt boréale sèche et glaciale qui borde le cours supérieur du fleuve Yukon. En été, le son de l’eau qui coule envahit le corridor de la piste. En hiver, le blanc chatoyant de la neige tassée par le vent et le bleu éclatant du ciel sont saisissants, et le vent souffle sur le col à longueur d’année. Au sommet, les chercheurs d’or laissaient souvent derrière eux le brouillard et les nuages du climat maritime pour admirer vers le nord les pics ensoleillés qui définissent l’étroite vallée accidentée de la piste Chilkoot. Les Premières nations considéraient la piste comme un lieu de rassemblement entre leurs territoires respectifs. Les chercheurs d’or qui se précipitaient vers le Yukon, eux, la percevaient comme un dur obstacle à franchir dans leur périple vers la promesse de l’or. La piste était vue différemment selon la perspective et la culture de ceux qui l’empruntaient, mais tous les groupes ont dû composer avec les mêmes obstacles physiques et ressentir la même exaltation à la vue de ce milieu montagnard remarquable. Cette expérience commune à tous figure au cœur de ce qui définit l’aspect social de la ruée vers l’or sur la piste Chilkoot.

Parmi les principaux attributs de l’endroit désigné, il faut citer la géographie intacte du parcours, c’est-à-dire sa linéarité, l’impression visuelle d’enchâssement, les liens entre l’histoire de la piste et son milieu naturel dynamique et, enfin, les points de vue saisissants.

1.a.2. Indicateurs d’intégrité commémorative pour le lieu désigné

Le lieu désigné est préservé lorsque les caractéristiques importantes sont respectées et révélées, à savoir :

  • * Le caractère géographique du corridor historique de la piste est préservé, caractérisé par la linéarité du parcours et l’impression visuelle d’enchâssement dans sa propre vallée.
  • * L’évolution du milieu naturel du corridor est gérée à titre de paysage jonché de vestiges.
  • * Les liens entre la piste en tant que lieu de commémoration, les haltes naturelles et la topographie locale sont préservés.
  • * Les points de vue significatifs depuis le sommet du col et le corridor historique de la piste sont préservés dans leur état d’origine. La ligne d’horizon est une ressource particulièrement vulnérable à cet égard.
  • * Un élément qui fait partie intégrante de la protection des points de vue significatifs est la compréhension qu’a la collectivité en général de l’importance des points de vue pour renforcer les dimensions nationales et locales de l’histoire de la piste Chilkoot.
Panorama depuis le sommet du col, vers le nord

1.b.1. Caractéristiques du paysage

Les caractéristiques culturelles du paysage représentent une autre manifestation physique des valeurs du lieu désigné. Les chercheurs d’or ont laissé une « empreinte » de leur présence, et ces vestiges de leur passage reflètent l’organisation sociale qui a été instaurée pour composer avec l’arrivée massive de chercheurs d’or au col pendant la ruée vers l’or. Ces caractéristiques physiques sont directement liées à l’objectif de commémoration et englobent à la fois les vestiges des moyens de transport et ceux des campements établis.

Les pistes pédestres remontant à la période de commémoration, les routes et les vestiges des voies navigables connexes vont du sommet du col jusqu’à Bennett. L’emplacement, le tracé, les traces d’usure attribuables à la circulation ainsi que les ouvrages en rondins et en pierre de ces pistes, quais et parcours qui ont survécu sont autant de caractéristiques qui définissent le caractère patrimonial de l’endroit. Tous ces éléments servent à faire mieux connaître l’organisation sociale qui s’est développée pour accueillir les nombreux nouveaux arrivants au Yukon.

Les haltes naturelles, qui ont été employées d’abord par les Premières nations, puis par les chercheurs d’or, constituent des caractéristiques culturelles distinctives. Ces haltes se trouvent au sommet, le long des rives des lacs et à la traversée des ruisseaux. Des sites abrités à flanc de coteau accueillent des tabliers pour tentes, des murs de pierre, des levées de terre et des tombes. Ces caractéristiques sont le résultat de modifications concrètes qui ont été apportées au site et qui révèlent de petites tranches de la vie et de l’expérience de ceux qui ont traversé le col pendant la ruée vers l’or.

Ces ressources du paysage culturel sont directement liées aux motifs qui justifient la désignation à titre de lieu historique.

1.b.2. Objectifs d’intégrité commémorative pour les caractéristiques du paysage

Les caractéristiques culturelles du paysage sont protégées lorsque les caractéristiques qui définissent le caractère patrimonial sont respectées, c’est-à-dire :

  • * Le tracé, l’orientation et le cachet de la piste sont préservés. Les changements apportés pour protéger les ressources culturelles et assurer la sécurité publique sont évalués dans le cadre de la Politique sur la gestion des ressources culturelles.
  • * L’emplacement et le cachet de ces caractéristiques du paysage sont préservés.
  • * La qualité et la nature de ces caractéristiques sont préservées conformément aux normes de conservation. L’érosion et les dommages causés par les visiteurs à ces caractéristiques sont suivis de près et des mesures d’atténuation sont en place.
  • * La mise en valeur de ces caractéristiques est assurée grâce à un programme exhaustif d’enregistrement de données sur le patrimoine.
  • * Les liens qui existent entre ces caractéristiques sont étudiés et interprétés.
Camp de transfert à l’extrémité nord du lac Long, 1898.

1.c.1. Ressources bâties

L’église presbytérienne située à Bennett est une importante ressource bâtie, et la piste Chilkoot lui doit en grande partie son statut de lieu historique national. Elle se trouve à son emplacement original, au sommet d’une colline dominant le lac Bennett et la gare ferroviaire de la White Pass & Yukon Route. Le bâtiment revêt une grande valeur symbolique, puisqu’il s’agit de la seule construction de la période de commémoration qui soit encore debout. Emplacement et orientation, dimension, revêtement rustique, matériaux originaux et architecture, tous ces éléments représentent les caractéristiques patrimoniales déterminantes de cette ressource. Il faut également ajouter à cette liste les méthodes de construction employées par les volontaires qui ont érigé l’église pendant la ruée vers l’or et la raison d’être de cette dernière comme centre d’activité sociale dans la collectivité de Bennett. Si l’église a survécu à l’épreuve du temps et qu’elle continue de faire partie du paysage de Bennett, c’est qu’elle est reconnue comme symbole de la communauté de mineurs qui ont incarné la ruée vers l’or.

1.c.2. Objectifs d’intégrité commémorative pour les ressources bâties

Ressources bâties – La protection de l’église de Bennett, le seul bâtiment de la période de commémoration encore debout, signifie que les caractéristiques qui définissent le caractère de l’église sont respectées, c’est-à-dire :

  • * Son emplacement et son orientation sont préservés.
  • * Son apparence, c’est-à-dire sa dimension, son revêtement rustique et son architecture, est conservée.
  • * Le revêtement extérieur et les matériaux de construction originaux sont conservés conformément aux normes de conservation.
  • * La mise en valeur de l’église en tant que construction encore existante de l’époque de la ruée vers l’or est assurée grâce à un programme exhaustif d’enregistrement de données sur le patrimoine.
  • *Les rapports physiques et sociaux qui existent entre la piste Chilkoot et l’ancienne collectivité de Bennett sont interprétés.

1.d.1. Ressources in situ et objets collectionnés

Le parcours utilisé par les chercheurs d’or est jonché de vestiges de leur périple. Boîtes de conserve et contenants laissés par terre, coques de bateaux et vieux traîneaux, tombes et cimetières, fers à cheval et roues de charrette, parcelles de plantes introduites, toutes ces empreintes révèlent des bribes d’information sur l’apparence et le mode de vie des nouveaux venus. Les objets in situ qui remontent à l’époque de 1897 à 1900 et qui sont associés à l’arrivée en masse des chercheurs d’or au Yukon constituent des ressources culturelles de niveau I.

Église de Bennett, vers 1960.

Si ces ressources in situ revêtent beaucoup d’importance sur le plan patrimonial, c’est en raison de leur emplacement, de leur contenu et de leur disposition en des assemblages significatifs.

Parcs Canada gère plusieurs collections d’objets associés à la piste Chilkoot Leur valeur réside notamment dans le fait qu’elles forment un échantillon représentatif de certains artéfacts qui se sont peut-être détériorés naturellement et qu’elles représentent des archives permanentes de ce qui se trouvait jadis sur la piste. Ces artéfacts se rapportent à la période de commémoration et sont directement liés à l’objectif de commémoration; ils sont donc à ce titre des ressources de niveau I. Les caractéristiques patrimoniales déterminantes de ces objets peuvent varier, mais ont généralement trait au lieu de provenance, à l’usage et à l’état physique.

1.d.2. Objectifs d’intégrité commémorative pour les ressources in situ et les objets recueillis

Les ressources in situ et les objets collectionnés sont préservés si les conditions suivantes sont réunies :

  • * les ressources in situ consignées et les vestiges in situ datant de la période de commémoration dans les secteurs dits « d’importance archéologique possible » sont respectés conformément aux pratiques de conservation archéologique.
  • * Les objets collectionnés datant de la période de commémoration sont protégés et l’accès est assuré aux fins de la recherche et de l’interprétation

2. Les motifs invoqués pour justifier l’importance historique nationale sont clairement expliqués au public.

Le deuxième élément de l’intégrité commémorative a trait à ce qui confère au site son importance nationale et est tiré de l’objectif de commémoration du lieu historique national de la Piste-Chilkoot. Voici les messages d’importance historique nationale qui doivent être clairement expliqués au public :

Messages d’importance historique nationale du lieu historique national de la Piste-Chilkoot.

  • * Le rôle qu’a joué la piste Chilkoot dans le périple des nombreux chercheurs d’or qui se sont précipités au Yukon pendant la ruée vers l’or du Klondike de 1897 à 1900.

Les éléments suivants font partie intégrante de la compréhension de l’importance du message ci-dessus :

  • * La piste Chilkoot, son importance et les raisons qui ont mené les chercheurs d’or à l’emprunter pour gagner l’intérieur à partir de la côte.
  • * La frontière qui se trouve au sommet du col Chilkoot.
  • * Le mode de vie des divers groupes qui ont emprunté la piste Chilkoot pendant la période de commémoration et leur façon de percevoir l’endroit désigné.

Traversée de pont au lac Deep

Les motifs invoqués pour justifier la désignation à titre de lieu historique national sont clairement expliqués au public lorsque les conditions suivantes sont réunies :
Les principaux messages d’importance nationale sont transmis à tous les clients du lieu historique et ces derniers les comprennent. Ces messages sont les suivants :

  • * Le rôle de la piste Chilkoot dans le périple des nombreux chercheurs d’or qui se sont précipités au Yukon pendant la ruée vers l’or du Klondike de 1897 à 1900.
  • * Le lien géographique et historique du lieu avec les divers cols de montagne de la région et le Nord-Ouest de l’Amérique du Nord est communiqué aux clients pour leur permettre de comprendre l’importance du lieu dans un contexte élargi.
  • * L’importance du lieu dans son ensemble est comprise et l’interprétation sur place et ailleurs est intégrée et équilibrée.
  • * Le cachet, l’importance et la raison d’être de la piste Chilkoot comme lien entre la côte et l’intérieur sont mises en valeur.
  • * Les différentes façons dont la piste était perçue selon les cultures pendant la période de commémoration sont interprétées de manière intégrée et équilibrée.
  • * Les moyens d’interprétation sont diversifiés et équilibrés de façon que tous les visiteurs du lieu historique puissent vivre une expérience significative. La piste Chilkoot est présentée comme un lieu où il est possible de se renseigner sur un chapitre de l’histoire qui revêt de l’importance pour le pays entier.
  • * Les messages sont diffusés et la piste est mise en valeur de façon intègre, l’existence de données hypothétiques est reconnue et une distinction est faite entre les ressources originales et les services contemporains.
  • * Les collectivités sont encouragées à soutenir les efforts déployés et à participer aux événements et aux activités du lieu historique qui ont trait aux messages d’importance nationale.

3. Les valeurs patrimoniales du lieu sont respectées par tous ceux qui, par leurs actions ou leurs décisions, peuvent exercer une influence sur le lieu

D’autres valeurs patrimoniales qui ont un lien avec la piste Chilkoot ont trait à l’évolution et au cachet du milieu naturel de la région, à l’histoire de la piste et à son utilité pour les Autochtones comme territoire et comme route de commerce et de transport, à l’utilisation de la piste avant la ruée vers l’or par les prospecteurs qui exploraient le bassin supérieur du fleuve Yukon, à l’utilisation de la piste à des fins récréatives après la ruée vers l’or, et à une gamme de valeurs et de liens connexes qui sont associés à la piste Chilkoot.

Un Tlingit de Chilkat prêt à entreprendre une expédition.

3.a. Milieu naturel

L’écologie dynamique du milieu naturel qui entoure la piste Chilkoot est un aspect important de l’expérience du voyageur. La piste tient sa valeur en grande partie à la possibilité qu’elle offre aux visiteurs de voir les changements saisonniers et les transitions écologiques qui s’opèrent au cours d’une randonnée, depuis la forêt pluviale jusqu’à la forêt boréale, en passant par la zone alpine. De nombreux visiteurs sont attirés par la riche expérience qu’ils peuvent vivre dans ce milieu naturel diversifié, par les populations fauniques locales et par les zones écologiques distinctes qui s’y trouvent.

L’importance des caractéristiques écologiques de la piste est reconnue dans le cadre du rôle important de Parcs Canada en tant que responsable en matière de gérance environnementale. Pour remplir son rôle, Parcs Canada établira l’importance et l’état de ces caractéristiques écologiques, et les caractéristiques qui revêtent une importance particulière seront protégées.

3.b. Histoire des Premières nations

Les Premières nations ont parcouru la piste avant, pendant et après la période de commémoration; le secteur faisait office de lien unissant des familles. Ce sentier était, d’une part, une route de commerce pour produits indigènes et importés et, d’autre part, un lieu de récolte des ressources naturelles de la région. Les Autochtones ont utilisé la piste comme route de commerce et de transport avant la ruée vers l’or au cours de plusieurs périodes distinctes. Jusqu’au début du XIXe siècle, le commerce prenait largement la forme d’échange de matériaux indigènes. À partir du XIXe siècle, il y a eu la traite des fourrures à des fins commerciales, qui a connu son apogée vers le deuxième tiers du siècle. Ensuite, il s’est créé une industrie fort prospère pour le transport des marchandises des premiers Euro-Américains à pénétrer dans l’intérieur du Yukon, mais celle-ci a vite cédé le pas aux événements de la ruée vers l’or. L’utilisation continue du corridor de la piste par les Premières nations pour la chasse et la cueillette de baies demeure un élément important du patrimoine de cette région. Parmi les ressources qui sont associées à ces activités, il faut citer des noms de lieux, des vestiges archéologiques, des objets historiques, des camps familiaux contemporains et une tradition orale bien vivante.

3.c. Services et activités récréatives

Le secteur se trouvant près de Log Cabin a continué d’être utilisé pour le transport après la ruée vers l’or. On y trouve d’ailleurs les ruines d’un hôtel qui a été exploité jusque vers 1915 et certaines installations ferroviaires connexes qui sont encore en usage. Ces sites reflètent l’évolution continue du transport dans la région.

Des randonneurs contemporains au sommet.

3.d. Intégration de la piste au réseau de lieux historiques nationaux

La piste Chilkoot fait partie intégrante du réseau de lieux historiques nationaux et possède une valeur en tant que partie intégrante de ce réseau, qui commémore divers aspects de notre patrimoine complexe et de notre l’identité.

Sur le plan thématique, le lieu historique national de la Piste-Chilkoot est directement lié à un réseau international de sites patrimoniaux qui portent sur la ruée vers l’or et le Yukon, à savoir : les unités de Seattle, de Skagway/du col White et de Dyea/de la piste Chilkoot, qui sont administrées par le Service national des parcs des États-Unis, le lieu historique national S.S. Klondike et le lieu historique national du Complexe-Historique-de-Dawson, qui sont gérés par Parcs Canada, le parc historique international de la Ruée-vers-l’or-du-Klondike, ainsi qu’une série de lieux cogérés par le gouvernement territorial du Yukon et les Premières nations du Yukon dont Canyon City et le fort Selkirk.

3.e. Partenariats et liens communautaires

Si les négociations entourant les revendications territoriales n’ont pas encore été lancées dans cette région de la Colombie-Britannique, la Première nation tlingite de Taku River et la Première nation de Carcross-Tagish ont présenté des revendications qui visent le secteur de la piste Chilkoot.

Il y a plusieurs années déjà, Parcs Canada a conclu un partenariat opérationnel avec l’unité de Dyea et de la piste Chilkoot du Service des parcs nationaux des États-Unis. Les deux autorités travaillent en collaboration étroite pour le règlement d’un nombre croissant de questions de gestion, si bien que les liens de coopération sont appelés à se consolider et à accroître la présence de personnel et l’efficacité des ressources au sein des deux organismes.

En outre, nombreux sont les habitants du Yukon, du Nord de la Colombie-Britannique et du Sud-Est de l’Alaska qui estiment avoir des liens particuliers avec la piste Chilkoot. Ils organisent des randonnées annuelles et célèbrent des aventures passées et actuelles sur la piste, ce qui révèle l’intérêt que portent les collectivités à la gestion du lieu historique.

3.f. Endroits patrimoniaux connexes

Le lieu historique est entouré d’importantes ressources patrimoniales, notamment des sites connexes de la période de la ruée vers l’or, des artéfacts de l’époque et des matériaux utilisés dans la construction de la voie ferrée.

Tout à côté du lieu historique se trouvent les vestiges de la White Pass Trail, qui a été aménagée à l’époque de la ruée vers l’or, ainsi que l’emplacement du chemin de fer de la White Pass & Yukon Route. La piste elle-même recèle de nombreuses ressources, dont certains des exemples les mieux préservés d’un poste administré par la Police à cheval du Nord-Ouest à l’aube du siècle dernier, des camps pour chevaux de trait et des tronçons de rondins. Les nouveaux venus ont continué de fréquenter le secteur, comme en font foi l’emprise de la voie ferrée et les installations connexes, comme la gare, les dépendances de Bennett et le pipeline de la Seconde guerre mondiale ainsi que les vestiges d’emprises antérieures.

Les autres valeurs patrimoniales de la piste Chilkoot sont respectées par tous ceux qui, par leurs actions ou leurs décisions, peuvent exercer une influence sur le lieu lorsque les conditions suivantes sont réunies :

  • * La structure et la fonction des écosystèmes ne sont pas endommagées par les effets perturbateurs de l’activité humaine et sont susceptibles de durer.
  • * Les visiteurs du lieu historique comprennent comment les changements qui surviennent dans le milieu naturel aident à placer la piste dans un continuum historique.
  • * L’histoire, les valeurs culturelles et les ressources des Premières nations qui sont liées au lieu sont reconnues et respectées.
  • * La tradition autochtone qui consiste à participer activement au lieu se poursuit.
  • * La collectivité et le lieu comprennent l’importance de la collaboration pour rehausser l’expérience culturelle offerte au lieu historique.
  • * L’évolution des modes d’utilisation de la piste et de l’identité du lieu historique, notamment en créant des activités récréatives dans le corridor de la piste, est reconnue.
  • * Les ressources culturelles connexes qui se trouvent dans des propriétés adjacentes sont relevées et les efforts visant à protéger et à mettre en valeur ces ressources sont encouragés.
  • * La place importante qu’occupe la piste Chilkoot dans le réseau élargi des lieux historiques nationaux est communiquée aux visiteurs du lieu historique.
  • * Les liens thématiques qui unissent la piste Chilkoot à d’autres lieux commémorant la ruée vers l’or et aux Autochtones à l’échelle du Canada sont expliqués.