Tout comme les écosystèmes dans lesquels ils vivent, les espèces fauniques des parcs nationaux du Canada sont gérées de manière à limiter l’interférence avec les processus naturels. Toutefois, il arrive qu’on ait recours à une gestion active de la faune lorsque la fonction naturelle d’un écosystème a été modifiée. La gestion de la faune peut toucher un seul animal ou des populations entières auxquelles a nui une perturbation de leur environnement naturel. La gestion active de la faune dans les lieux gérés par Parcs Canada peut comprendre une vaste gamme d’activités, par exemple la réduction des conflits entre animaux sauvages et visiteurs ainsi que la gestion des populations fauniques surabondantes.

Le personnel chargé de la conservation des ressources au parc national Elk Island veille aux trois principaux aspects suivants de la gestion active de la faune : gestion des ongulés, sécurité des visiteurs et réduction des conflits entre humains et animaux, et gestion des castors. La surveillance écologique permet de relever les problèmes liés à la faune et à ses écosystèmes. Elle aide également à établir quels facteurs peuvent avoir une incidence sur la santé des écosystèmes des parcs, et oriente la planification et le succès des projets de gestion active.