Les parcs nationaux comme le parc Elk Island protègent les écosystèmes situés sur leur territoire. Pour qu’on puisse continuer à y offrir des activités aux visiteurs tout en y assurant la conservation, il faut parfois apporter des changements, par exemple revêtir une route ou rénover un ancien bâtiment.

Des mesures d’atténuation des répercussions environnementales et des pratiques exemplaires de gestion sont appliquées aux projets de construction réalisés dans le parc, et ces mesures et pratiques font l’objet d’une surveillance étroite visant à réduire au minimum les conséquences des travaux.

L’un des aspects les plus importants de l’intégrité écologique ou de la santé des parcs est la diversité des espèces végétales indigènes. Là où vit une communauté végétale indigène en bonne santé, des animaux indigènes viennent s’établir eux aussi. La prise de mesures de restauration adéquates après des travaux permet de rétablir les communautés végétales indigènes dans une zone perturbée par l’activité humaine.