Boating

Classé par Westman au premier rang des lacs, le lac Clear porte bien son nom : il est considéré comme étant le lac le plus clair au sud des Prairies, et il s’agit d’une destination de choix pour les plaisanciers.

Les embarcations motorisées sont permises sur les lac Clear, lac Moon, et lac Audy. Il y a des rampes de mise à l'eau aux lacs Clear et Audy.

Seules les embarcations non motorisées sont permises sur les lacs Deep, Katherine et Moon et sur tous les lacs de l'arrière-pays.

Les motomarines sont interdites sur les eaux du parc national du Mont-Riding (Ordonnance de restriction d'activité).

 

Inspections d'embarcations obligatoires des espèces aquatiques envahissantes

Les INSPECTIONS sont OBLIGATOIRES pour toutes les embarcations (bateaux à moteur, canots, kayaks, planches à pagaie) et tous les objets gonflables qui entrent dans les eaux du parc national du Mont-Riding. Cela comprend lac Clear, lac South, et les lacs en périphérie (lac Deep, lac Audy, lac Moon, lac Whirlpool et lac Katherine) ainsi que l’ensemble des rivières et des ruisseaux. Le service est fourni gratuitement, et un permis est délivré par Parcs Canada pour les embarcations qui passent l’inspection. qui passent l’inspection.

 

Attention plaisanciers!!

  • Les anciens moteurs hors-bords, particulièrement les moteurs 
    à deux temps conventionnels, peuvent déverser jusqu'à 30 % de leur carburant imbrûlé dans l'eau par le tuyau d'échappement.
  • Les moteurs marins qui produisent moins d'émissions contribuent à la propreté et à la santé de l'environnement.

Parcs Canada et ses partenaires se sont engagés à protéger notre environnement et l'intégrité écologique de nos parcs nationaux et de nos aires marines nationales de conservation. En 2001, par suite de la consultation du public et pour l'amélioration des normes écologiques, Parcs Canada a décidé de protéger les eaux du parc en obligeant les plaisanciers à utiliser des moteurs marins moins polluants. Depuis le 1er janvier 2007, afin de réduire les émissions dans les limites du parc national du Canada du Mont-Riding, tous les moteurs marins hors-bord utilisés dans le parc devront être des moteurs à quatre temps ou des moteurs à deux temps à injection directe.

Moteurs hors-bord acceptés

  • Les moteurs à quatre temps et les moteurs à deux temps à injection directe.
  • Les nouvelles technologies moins polluantes seront évaluées au cas par cas, au fur et à mesure de leur apparition.

Conformité et surveillance

  • Le personnel du parc mènera des inspections à divers endroits et à divers moments au cours de l'été.
  • Les plaisanciers devront fournir des renseignements à titre de référence afin de prouver que le moteur de leur embarcation respecte les nouvelles normes en matière d'émissions.
  • Après l'inspection, un autocollant attestant la conformité peu être fixé sur le moteur. On évitera de cette façon d'autres inspections ou délais.
  • Si l'on détermine qu'un moteur ne respecte pas les normes, on avisera officiellement le conducteur de prendre les mesures nécessaires pour se conformer à l'ordre du directeur. Il est possible qu'on lui demande de retirer son embarcation des eaux du parc immédiatement. Le défaut de se conformer aux normes pourrait entraîner des accusations officielles.
  • Les gardes de parc feront respecter l'ordre du directeur dans le parc national du Canada du Mont-Riding.

Avantages durables

  • Les plaisanciers utiliseront moins de carburant et auront la satisfaction de contribuer à assurer la propreté de nos lacs pour les générations futures.
  • Les lacs du parc national du Canada du Mont-Riding seront dans un meilleur état et continueront de favoriser la viabilité des populations aquatiques.
  • Les visiteurs du parc et les résidants de la région bénéficieront d'une eau propre et saine pour la baignade et la consommation.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les exigences concernant les moteurs marins ou sur les inspections, veuillez communiquer avec nous, au 204-848-7272.

 

Tournis des truites

Qu’est-ce que le tournis des truites?

Le tournis des truites est une maladie causée par un parasite qui infecte les salmonidés comme le grand corégone et la truite. Ce parasite présente un cycle biologique complexe qui exige la présence d’un ver d’eau douce (Tubifex tubifex) comme hôte. Les effets du tournis des truites varient considérablement selon l’espèce de poisson et l’âge de l’individu; ce sont les jeunes poissons qui sont les plus vulnérables.

 

Divers signes permettent de repérer les poissons infectés : ils nagent en cercle, comme un tourbillon, ou présentent une apparence physique différente, comme des difformités du squelette au corps ou à la tête ou une coloration foncée de la queue.

Le tournis des truites ne présente aucun risque pour la santé humaine.

Où observe-t-on le tournis des truites?

Le premier cas décelé au Canada a été découvert dans les eaux du lac Johnson, dans le parc national Banff, en 2016. Depuis, la maladie s’est propagée dans de nombreux autres bassins hydrographiques de l’Alberta. Dans les années 1950, elle avait été détectée dans des écloseries aux États-Unis.

Photo : Ben Vasquez
 
Est-ce que le tournis des truites pourrait se propager dans le parc national du Mont-Riding?

En décembre 2020, notre équipe de la Conservation des ressources a procédé à un échantillonnage afin de déceler la présence du Tubifex tubifex dans le lac Clear. Les résultats du test étaient positifs. Cela ne signifie pas pour autant que le tournis des truites se trouve dans le parc, mais, si une embarcation contaminée entrait dans les eaux du parc, le risque d’infection généralisée serait grandement accru.

Pourquoi mon embarcation ne peut-elle pas être décontaminée?

Pour décontaminer les embarcations, il faut les laver avec de l’eau très chaude (90 °C) ou des agents d’assainissement chimiques puissants. Ces méthodes endommagent les embarcations et entraînent le déversement de produits toxiques dans les écosystèmes aquatiques.

Nous avons constaté l’arrivée de diverses embarcations ayant navigué dans des secteurs infectés; puisqu’il n’est pas possible de procéder à leur décontamination, nous avons décidé d’interdire l’entrée des embarcations en provenance de zones présentant un niveau de risque modéré ou élevé de transmission de la maladie.

Comment le tournis des truites se propage-t-il?

Les spores du tournis des truites peuvent demeurer viables au fond des lacs et des rivières pendant 20 à 30 ans, et l’activité du vent, des vagues ou des bateaux peut les mettre en suspension dans l’eau. Une fois dans la colonne d’eau, les spores peuvent être propagées de différentes façons, notamment :

  • par l’intermédiaire de poissons vivants ou de restes de poissons qui contiennent le parasite;
  • par l’utilisation d’embarcations ou de pièces d’équipement (matériel de pêche, bottes-pantalon, etc.) ayant été en contact avec la maladie;
  • par l’intermédiaire d’appâts ou de seaux d’appâts qui présentent des traces de poisson ou d’eau contaminés.

Si vous avez des renseignements à transmettre concernant une utilisation illégale d’appâts vivants, comme les ménés et les sangsues, appelez les gardes de parc au 204-848-7109 ou écrivez à ben.cudmore@canada.ca.

Comment pouvez-vous prévenir la propagation de la maladie?

Veuillez respecter les règlements sur la pêche de plaisance du parc national du Mont-Riding (https://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/mb/riding/activ/rec/activ1-fsh).

  • Ne déplacez jamais des poissons morts ou vivants, y compris leurs restes, d’un plan d’eau à un autre;
  • Évitez de transporter de l’eau ou des sédiments entre des plans d’eau et n’oubliez pas de NETTOYER, VIDER et FAIRE SÉCHER;
  • Abstenez-vous de mettre votre embarcation à l’eau dans des zones présentent un niveau de risque modéré ou élevé de transmission de la maladie;
  • Envisagez de louer une embarcation locale à votre destination;
  • Si vous achetez ou mettez à l’eau une embarcation en Alberta et comptez l’utiliser dans les eaux du parc national du Mont-Riding, notez que vous devrez attendre à l’année prochaine pour le faire;
    • Ces embarcations devront être exposées à des températures sous le point de congélation pendant sept jours ou passer une année complète sans être mises à l’eau.
  • Si vous voyez des poissons malades ou morts, signalez-le au Service de répartition de Parcs Canada en composant le 1-877-852-3100.
 

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Brandice Hollier, coordonnatrice du projet sur les espèces aquatiques envahissantes, en composant le 204-848-7214 ou en écrivant à brandice.hollier2@canada.ca.

Vous pouvez également consulter :

Tournis des truites - Fiche de renseignements - Agence canadienne d'inspection des aliments

 

 

pdf-icon Guide de sécuriténautique

pdf-icon Normes pour les moteurs marins (448 Ko)