Résultats d'études
État des populations de goélands de l'île Nue de Mingan

ROBERGE, B. 1999. État des populations de goélands de l'île Nue de Mingan et caractérisation des impacts de la faune sur la végétation . Réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan - 1996. Parcs Canada, Service de la conservation des ressources naturelles, Unité de gestion de Mingan. 53 p.

RÉSUMÉ
Sol dénudé dans une zone de végétation
Zone de végétation dégradée par les goélands
© Parcs Canada / B. Roberge / Z 02 04, 1996

La population de goélands argentés ( Larus argentatus ) et de rats musqués ( Ondatra zibethicus ) sur l'île Nue de Mingan représente une menace potentielle à sa végétation unique. Un inventaire a été mené en 1996 afin de connaître l'état des populations de goélands et de caractériser les impacts de la faune sur la végétation de l'île Nue de Mingan à la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan. L'approche expérimentale consistait en un dénombrement systématique des nids de goélands couplé à une estimation des zones de végétation dégradées par les goélands et les rats musqués. Les populations de goélands de l'île Nue sont estimées à 7124 couples en 1996. L'effectif des goélands de l'île Nue de Mingan comptent 4487 couples de goélands argentés, 144 couples de goélands marins, 2488 couples appartenant aux goélands argentés ou aux goélands marins et cinq (5) couples de goélands à bec cerclé. Depuis 1990, les populations de goélands de l'île Nue, principalement des goélands argentés, tendent vers une diminution alors que les goélands marins sont en augmentation. Les goélands à bec cerclé ont pratiquement disparu depuis 1983. Les goélands se concentrent surtout dans le secteur est de l'île Nue, qui est abrité des vents dominants, de même que sur le plateau central surélevé. Les populations de sternes pierregarins et arctiques (107 couples) sont stables et celles d'eiders à duvet (341 couples) sont à la hausse, mais elles demeurent toutes confinées dans les zones périphériques évitées par les goélands. Les impacts des goélands observés sur la végétation de l'île Nue sont associés au piétinement, à la mutilation mécanique et à la défécation dans les zones de nidification et de rassemblement. Les signes de détérioration de la végétation les plus fréquemment rencontrés ont l'aspect de plaques de végétation jaunies et ponctuées de fractions de sol nu bien que parfois de grandes superficies de végétation sont anéanties. La superficie actuelle de végétation détériorée par les goélands est évaluée approximativement à 2,4% (54 661 m2) de la surface de l'île dont environ 0,8% (18 468 m2) est complètement détruite. Un total de 9256 terriers actifs/inactifs et trous d'alimentation et cinq (5) huttes de rats musqués ont été répertoriés sur l'île Nue. Malgré tout, la population insulaire de rats musqués ne devrait pas surabonder, car les milieux humides et la nourriture habituelle de ces rongeurs s'avèrent assez rares. Les terriers/trous de rats musqués sont répartis sur l'ensemble de l'île mais la superficie de végétation détériorée associée aux canalisations creusées est actuellement faible soit approximativement 73 m2. Les habitats les plus utilisés et affectés par la faune sont principalement la lande arbustive à éricacées chez les goélands et les tourbières minérotrophes et la lande arbustive à éricacées chez les rats musqués. Certaines plantes d'intérêt peuvent être menacées par les goélands et les rats musqués étant donné la proximité de leurs zones d'activités. Des mesures de gestion passives de surveillance de la végétation, des goélands et des rats musqués sont proposées pour l'île Nue vu la stabilité des populations de goélands, le potentiel limité de l'île pour l'expansion des rats musqués et la faible superficie de végétation détériorée actuellement par la faune. Cette étude souligne l'importance d'énoncer des orientations nationales en matière des principes de gestion relatifs à la disparition d'éléments d'intérêt par des processus naturels dans les écosystèmes des parcs nationaux canadiens.

Rapport disponible à la bibliothèque régionale de Parcs Canada à Québec.

Page précédente | Index | Page suivante