Résultats d'études
Situation de la population nicheuse d'Eiders à duvet

ROBERGE, B. 2002 . (En prép.) Situation de la population nicheuse d'Eiders à duvet (Somateria mollissima dresseri) de la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan - 1998 . Parcs Canada, Service de la conservation des ressources naturelles, Unité de gestion de Mingan. 54p.

RÉSUMÉ (Version préliminaire)
Femelle d'Eider à duvet sur le littoral
Femelle d'Eider à duvet
© Parcs Canada / M. Boulianne / L 16 13 19, 1988

Au cours du XXe siècle, la population d'Eiders à duvet en Minganie a considérablement diminué jusqu'au début des années 1980. Depuis la création de la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan (RPNAM) en 1984, la population d'eiders en Minganie connaît une hausse de ses effectifs. En 1998, Parcs Canada a réalisé une étude afin de déterminer l'état de la population nicheuse d'Eiders à duvet ( Somateria mollissima dresseri ) dans la RPNAM depuis son dernier recensement complet de 1988-89. Un inventaire des nids d'eiders a été effectué en plus du décompte en avion et en bateau des mâles autour des îles et de la localisation des aires d'élevage des canetons. La population d'Eiders à duvet en Minganie en 1998 semble poursuivre la croissance amorcée depuis 1985. Dans l'archipel de Mingan (secteur ouest du parc), la population a connu une hausse de 2989 couples en 1988 à 5275 couples en 1998. Dans le secteur est du parc, la population d'eiders a augmenté de 1572 couples en 1989 à 1992 couples en 1998. Globalement, la population d'Eiders à duvet de la RPNAM s'est accrue de 4 561 couples en 1988-89 à 7267 couples en 1998. Les efforts de conservation, l'éducation et la création de la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan ont permis aux populations d'Eiders à duvet d'augmenter substantiellement. L'inventaire des eiders mâles en bateau et en avion autour des îles de l'archipel de Mingan, indique respectivement 4942 couples et 4725 couples soit des résultats similaires à l'inventaire des nids estimé à 5275 couples. Ces techniques de dénombrement d'eiders seraient à développer comme méthodes alternatives de suivi quinquennal. Les zones d'élevage de canetons d'eiders dans l'archipel de Mingan sont principalement situées près des îles entourées de platiers ou récifs submergés et méritent d'être protégées. Les principaux facteurs influençant la population d'eiders à la RPNAM semblent être la prédation par les renards et les goélands, la chasse, le braconnage et les dérangements humains. Des mesures de protection, de suivi et de recherche sont recommandées pour atténuer les effets de ces facteurs et pour maintenir et accroître les populations d'eiders en Minganie. La protection de l'eider à la RPNAM devrait viser notamment à augmenter les efforts de surveillance du territoire surtout pour l'est du parc, à accorder un statut de protection à certains secteurs d'importance pour la nidification, à évaluer et mitiger les impacts de la chasse et des activités traditionnelles autochtones et à sensibiliser le public aux dérangements humains. Un programme de monitoring de l'eider devrait aussi être développé afin d'adopter un protocole de suivi à long terme des populations d'eiders de la RPNAM. La recherche est à promouvoir pour mieux comprendre l'écologie de cette espèce. La collaboration des communautés locales demeure enfin un élément clé pour assurer la conservation de l'Eider à duvet à la RPNAM.

Rapport d'étude bientôt disponible.

Page précédente | Index | Page suivante