Résultats d'études

Inventaire des Sternes pierregarins et arctiques

ROBERGE, B. 2000 . (En prép.) Inventaire des populations de Sternes pierregarins et arctiques de la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan - 1999 . Parcs Canada, Service de la conservation des ressources naturelles, Unité de gestion de Mingan. 22p.

RÉSUMÉ (Version préliminaire)
Sterne pierregarin nichant dans la végétation du littoral
Sterne pierregarin
© Parcs Canada / É. Le Bel / L 30 09 29

Dans le cadre de son programme de suivi des oiseaux marins, Parcs Canada a procédé à l'inventaire des populations de Sternes pierregarins ( Sterna hirundo ) et de Sternes arctiques ( Sterna paradisaea ) à la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan (RPNAM) en 1999. La population de sternes de la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan a été estimée à 4248 couples en 1999 ce qui en fait probablement une des plus importantes au Québec. Au total, quarante-neuf (49) colonies de sternes étaient présentes dans le parc. Seize (16) colonies se situaient dans la partie ouest du parc (archipel de Mingan) et regroupaient 77% de la population, trente-trois (33) colonies se trouvaient dans la partie est du parc (archipel de Watshishu) et rassemblaient 23% de la population. L'effectif de sternes en Minganie a augmenté depuis la baisse enregistrée entre 1992 et 1995. Cet accroissement peut être associé à de multiples facteurs dont l'immigration des colonies adjacentes du golfe Saint-Laurent. Depuis les dernières années, un phénomène de déplacement des colonies de sternes survient à l'intérieur des îles Mingan. La prédation et la compétition par les goélands pour les sites de nidification, la disponibilité de la nourriture et les dérangements humains pourraient avoir une influence sur les mouvements des sternes entre les colonies et sur leur reproduction en Minganie. La taille moyenne des couvées des sternes de l'archipel de Mingan était de 2,20 oeufs/nid mais elle variait légèrement entre les diverses colonies. Le succès de reproduction n' a pas été estimé. Des programmes de recherche sont à promouvoir pour mieux comprendre l'écologie des sternes, particulièrement les relations existantes entre la reproduction et l'alimentation.

Rapport d'étude bientôt disponible.

Page précédente | Index | Page suivante